Préparer sa première consultation

Les honoraires de la 1ère consultation

La première consultation chez un avocat peut être gratuite ou payante, tout dépend des pratiques du cabinet. La majorité des cabinets facturent la première consultation, il est donc conseillé de demander les honoraires pratiqués lors de la prise de rendez-vous.

Si le client ne dispose pas de revenus financiers, ou a des revenus modestes, alors il lui sera possible d’obtenir une aide : L’aide juridictionnelle.

Avant la consultation

Tout d’abord, regroupez tous les documents relatifs au dossier, on privilégiera des copies aux originaux sauf dans certaines affaires où le document original est obligatoire, dans ce cas l’avocat vous le notifiera. Les documents utiles à l’avocat varient selon les affaires et les spécialités du droit.

Par exemple :

Si vous avez un doute sur les documents à fournir, n’hésitez pas à demander à votre avocat les documents dont il a besoin. Une fois les documents regroupés, classez-les de façon à mettre en avant les documents les plus pertinents.

Ensuite, faites une liste reprenant la chronologie détaillée des faits, les noms et coordonnées des témoins, adversaires et autres personnes figurants dans l’affaire. Complétez cette liste avec toutes les informations complémentaires dont vous disposez et toutes les questions relatives à votre problème juridique.

Pendant la consultation

Généralement, la première consultation chez un avocat dure moins d’une heure et permet une approche juridique du dossier. Lors de cette consultation vous devrez exposer votre problème de droit de manière rapide et précise. Il est important d’être clair et concis afin que l’avocat puisse vous conseiller utilement, rédiger un acte et augmenter vos chances de succès au procès. C’est pour cela qu’il est important de bien préparer le rendez-vous, de faire des listes et de préparer ses documents (demandez à votre avocat s’il a besoin de documents complémentaires lors de la consultation).

Il est également très important de révéler TOUTES les informations à votre avocat, même celles que vous jugez futiles. C’est lui qui déterminera si elles sont pertinentes ou non. Il ne faut cacher aucune information, qu’elle soit positive ou négative, à votre avocat car il a besoin de TOUT savoir pour préparer au mieux votre défense. N’oubliez pas que l’avocat est un professionnel du droit soumis au secret professionnel, à votre service, et ne vous jugera pas.

Assurez-vous d'avoir bien compris toutes les informations données par votre avocat. Si vous avez un doute sur un point ou un mot technique, n’hésitez pas à lui demander de vous expliquer. Demandez-lui également de vous expliquer le déroulement de la procédure, les voies de recours et de vous indiquer quelles sont les étapes pouvant engendrer des coûts supplémentaires (frais d’huissier par exemple). D’ailleurs demandez-lui de s’engager à avoir votre aval avant toute action susceptible d’engendrer des frais supplémentaires.

Enfin, exigez d’être facturé régulièrement en fixant des périodes de facturation. Une facturation régulière est préférable à une facturation au résultat car elle garantit un suivi régulier de votre dossier.