Comment se préparer à la canicule ?

C’est probablement une des pires tueuse en série qui existe. Son année la plus prolifique ? 2003, avec plus de 19 000 morts. Redoutée de tous, la canicule fait régulièrement parler d’elle. Et comme tous les ans, il y a des mesures à prendre, afin de passer le plus sereinement possible cette période difficile à vivre. 

Se protéger de la canicule

De l’eau, de l’eau et encore de l’eau. C’est la recommandation principale à suivre, s’hydrater en permanence.

À cela s’ajoutent d’autres conseils :

  • Maintenir son logement au frais. Pour cela, il faut aérer le soir et la nuit et fermer volets et fenêtres en journée. Si vous avez un ventilateur ou une climatisation, n’hésitez pas à vous en servir.
  • Éviter de sortir aux périodes les plus chaudes, notamment entre 12h et 16h. Attention, en fin de matinée et en fin de journée (entre 16h et 18h), la chaleur peut aussi être très éprouvante.
  • Éviter les efforts physiques. La chaleur et le sport sont un très mauvais cocktail pour votre cœur.
  • Se rafraîchir. Cela passe par de l’hydratation, mais vous pouvez aussi vous mettre de l’eau sur le visage (avec un brumisateur par exemple).
  • Donner régulièrement de ses nouvelles à ses proches. Ainsi, ils sauront que vous allez bien et que vous n’avez pas besoin d’assistance.

Quels sont les risques en cas de canicule ?

Les enfants, les personnes âgées et les femmes sont les plus vulnérables en période de forte chaleur.

Lors d’une canicule, vous pouvez être pris de crampes musculaires, d’insolation, d’épuisement ou d’un coup de chaleur. Si vous êtes sujet à une maladie chronique (maladie cardiaque, respiratoire, ou diabète), elle peut s’aggraver.

Les crampes musculaires

Les crampes se ressentent généralement au niveau des bras, des jambes et de l’abdomen, et s’accompagnent d’une transpiration excessive.

En cas de crampes, il faut cesser toute activité exigeante pendant quelques heures, se reposer dans un endroit frais, et se réhydrater.

L’insolation

Favorisée par la chaleur, l’insolation vient de l’effet direct du soleil sur la tête, et touche surtout les enfants.

Elle se reconnaît par des maux de tête violents, de la somnolence, des nausées, parfois une perte de connaissance ou des brûlures cutanées, voire une fièvre élevée.

Il est recommandé de mettre la personne à l’ombre, et de la refroidir en l’aspergeant d’eau froide ou en lui donnant un bain frais.

L’épuisement

L’épuisement arrive après plusieurs jours de chaleur et touche surtout les personnes âgées.

Les symptômes qui permettent de le reconnaître sont : une transpiration abondante, une pâleur, des étourdissements, des nausées, des vomissements, des maux de tête, de la fatigue et des insomnies ou une agitation nocturne inhabituelle.

Si les symptômes durent plus d’une heure ou s’aggravent, il est recommandé d’appeler un médecin. Il faut bien entendu boire de l’eau et éviter les efforts.

Le coup de chaleur

C’est une urgence médicale grave, qui peut parfois entraîner la mort. Il s’agit d’hyperthermie et le coup de chaleur survient quand le corps n’arrive pas à réguler sa température. La température normale du corps humain est de 37°C, et en cas de coup de chaleur, cette température atteint voire dépasse les 40°C.  La déshydratation peut favoriser le coup de chaleur en empêchant la transpiration.

Les symptômes sont les suivants :

  • Température corporelle élevée
  • Peau rouge, chaude et sèche (pas de transpiration
  • Pouls rapide et fort
  • Respiration courte et rapide
  • Maux de tête violents
  • Étourdissements
  • Nausées
  • Confusion
  • Possible perte de connaissance
  • Convulsions

En cas de coup de chaleur, il faut rafraîchir la personne en la mettant à l’ombre, en l’aspergeant d’eau froide ou en la ventilant. Il faut toujours demander une assistance médicale, très rapidement, en appelant le 15 (ou le 112).    Attention, l’aspirine est contre indiquée en cas de coup de chaleur.

Au travail, comment ça se passe ?

Le Code du travail ne prévoit pas de mesures réellement spécifiques. Il dispose seulement à l’article L4121-1 que l’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

Peut-on ne pas aller travailler pendant une canicule ?

À l’article L4131-1 du Code du travail, il est précisé que les salariés peuvent exercer leur droit de retrait (sous-entendu, ne pas aller travailler), s’il y a un danger grave et imminent pour leur santé. Il n’y a pas de température précise indiquant à partir de quel moment il y a un danger. L’appréciation se fait au cas par cas, puisqu’un salarié du BTP ne ressentira pas la chaleur comme un maître nageur.

Quelle tenue pour aller travailler pendant la canicule ?

En ce qui concerne la tenue, il n’est pas interdit pour les hommes de porter un bermuda, ou pour les femmes de se mettre en robe ou en jupe. En revanche, l’employeur qui estime que la tenue est trop légère ou non adaptée au poste peut demander à ses employés de faire attention. La tenue doit être en phase avec les normes de sécurité et l’image de l’entreprise.

En l’absence de textes précis, il faut se référer au PNC (Plan National Canicule) mis en place suite à la vague de chaleur qui a causé la mort de plus de 19 000 personnes en 2003.

Le Plan National Canicule

Dans ce plan, il y a plusieurs mesures que doit prendre l’employeur pour s’assurer que les conditions de travail de ses salariés ne sont pas trop dures par rapport à la chaleur.

  • Limiter les sources de chaleur
  • Prévoir des sources d’eau potable et fraîche à proximité des postes de travail, et en quantité suffisante.
  • Mettre en place une ventilation correcte dans les locaux de travail, et qui soit conforme à la réglementation
  • Prévoir des pauses régulières, et si nécessaire, veiller à aménager les horaires de travail (possible début d’activité plus matinal par exemple, ou encore suppression des équipes d’après-midi, télétravail…)
  • Informer tous les travailleurs potentiellement exposés, des risques, des moyens de prévention, des signes et des symptômes du coup de chaleur

On oublie pas nos amis les animaux

Si un humain souffre de la chaleur, il y a fort à parier que les bêtes aussi. Les chats et les chiens n’ont pas les mêmes réactions face à la chaleur.  Les méthodes pour aider l’animal sont cependant très similaires :

  • Laisser des points d’eau propre dans la maison
  • Évitez de le laisser sortir aux heures les plus chaudes (entre midi et 16h)
  • Lui faire un point d’ombre
  • Le laisser au frais, dans une pièce suffisamment aérée
  • Ne jamais le laisser seul dans une voiture

Le chat aura tendance à être plus léthargique en période de forte chaleur, il va trouver un coin à l’ombre et dormir plus, cela l’aide à se rafraîchir.

Le chien quant à lui va avoir deux techniques pour lutter contre la chaleur : haleter plus (il évacue l’air chaud et humide et fait rentrer l’air frais), et creuser des trous, profitant ainsi de l’humidité et de la fraîcheur de la terre pendant quelques heures.

Concernant les autres animaux (lapins, furets, hamsters, cochons d’inde…), il faut veiller à ce qu’ils aient suffisamment d’eau. Dans tous les cas, rapprochez vous de votre vétérinaire pour savoir quels sont les gestes à adopter en période de canicule.

Le cercle vicieux de la clim

En période de canicule, il n’y a rien de plus agréable que de se dire que l’on travaille dans un environnement climatisé. Cependant, saviez-vous que la clim participait au réchauffement climatique ? La clim rejette de l’air chaud dans les villes, et consomme beaucoup d’électricité (produite par gaz et par charbon essentiellement, donc deux énergies fossiles). Or, la planète se réchauffe à cause de la clim, mais pour lutter contre cette chaleur, on utilise cette clim afin de rafraîchir les habitations et les magasins. C’est donc un cercle vicieux. L’Agence internationale de l’énergie a d’ailleurs publiée un rapport sur le sujet (en anglais).

Finalement, le plus important à retenir est qu’il faut s’hydrater le plus possible, rechercher la fraîcheur, éviter les efforts trop physiques et ne pas sortir aux heures les plus chaudes. Pensez à donner des nouvelles à vos proches et gardez un œil sur vos collègues et amis pour prévenir le moindre coup de chaleur.

Besoin d'un avocat ?

Nous vous mettons en relation avec l’avocat qu’il vous faut, près de chez vous

Trouver mon avocat
Partager
publié par
Léa Hourcade

Articles rècents

Faux certificat médical, quels sont les risques ?

Absence scolaire, professionnelle, participation à un évènement sportif… Un certificat médical sera probablement requis. Et il peut parfois être tentant…

Il y a 7 heures

Qu’est-ce qu’un crime contre l’humanité ?

Esclavage, génocides, torture… sont des crimes très graves, sanctionnés non seulement en droit français, mais également en droit international. Ils…

Il y a 2 jours

Pétards et feux d’artifices, que dit la loi ?

À l’approche de la fête nationale du 14 juillet, les communes préparent leur feux d’artifices. Très réglementé, ces feux ne…

Il y a 4 jours

Quelle est la procédure d’une enquête judiciaire ?

L’enquête judiciaire est une période cruciale dont le but est d’obtenir la manifestation de la vérité. Elle est nécessairement assortie…

Il y a 6 jours

Les bonnes pratiques à adopter sur la route des vacances

Ah l’été, le départ en vacances, la route… Pour que Bison futé ne voit pas trop rouge, nous vous proposons…

Il y a 6 jours

Violences policières, vers qui se tourner ?

“Violences policières” pour les manifestants, “anomalies et dérapages policiers” pour le gouvernement, dans tous les cas, une faute semble avoir…

Il y a 1 semaine

4000 justiciables choisissent mon-avocat.fr chaque jour

Avec mon-avocat.fr, trouvez le bon avocat près de chez vous !

+3 000 avocats vérifiés

Le plus large réseau d’avocats en France pour l’ensemble des domaines de droit

120 000 visiteurs mensuels

Plus de 4 000 personnes consultent mon-avocat.fr chaque jour pour trouver un avocat

Gratuit et sans engagement

Contactez gratuitement et sans inscription de nombreux avocats près de chez vous

Trouver mon avocat