Achats dans une braderie : quelles précautions prendre ?

Brocantes, braderies, vide-greniers… Les occasions ne manquent pas pour chiner et trouver des petites merveilles à prix réduits. Cependant, il faut se méfier des escroqueries ou des vices.  

Que vous soyez acheteur ou vendeur occasionnel, il y a des précautions à prendre pour que votre transaction dans une braderie ou une brocante se passe le mieux possible.

Acheteur, contre quoi devez-vous vous prémunir ?

Pour que vos achats s’effectuent en toute quiétude, voici quelques petits éléments à savoir.  Les braderies ouvrent généralement assez tôt le matin et c’est à cet horaire que vous trouverez les plus belles pièces.

Le vendeur fixe les prix en fonction de l’état du produit et de ce qu’il se fait autour de lui. Il est toutefois recommandé de vérifier sur internet la valeur des objets que vous souhaitez acquérir pour ne pas vous faire arnaquer !  Pour autant, il n’existe pas réellement d’encadrement des prix dans une braderie.

Comment négocier les prix?

Sachez que dans une braderie ou une brocante, vous pouvez négocier un peu les prix :

  • Acheter en lot. Si vous prenez plusieurs pièces d’un même stand, vous pouvez demander au vendeur s’il peut vous faire un prix. Généralement, il accepte, se débarrassant ainsi plus vite de ses objets.
  • Ne montrez pas trop d’engouement pour un objet, le vendeur sentira alors qu’il sera en position de force pour les prix.
  • Quand vous marchandez, vous pouvez essayer de descendre jusqu’à 50% du prix annoncé (pas plus), ce qui laissera une marge de manœuvre au vendeur qui pourra vous faire une contre-offre.
  • N’hésitez pas à comparer les prix sur les stands, vous pourrez ainsi utiliser la phrase “je l’ai vu moins cher ailleurs”. Toutefois, pour ne pas que l’on vous rétorque d’aller l’acheter ailleurs, ajoutez que “votre objet me paraît en meilleur état/a l’air plus joli…
  • Ne négociez pas pour des objets dont le prix est de 1 ou 2€… Ce serait se payer la tête du vendeur.
  • Restez poli et souriant, la négociation se passe toujours mieux dans le respect.

N’hésitez pas à demander une facture

Entre particuliers, et en deçà de 1500€, il n’est pas obligatoire pour le vendeur de délivrer un justificatif de paiement. Au delà, c’est par contre obligatoire.

C’est toutefois conseillé, pour prouver une transaction, de disposer d’un document écrit. Pour des achats dont la valeur n’est pas très importante (quelques euros), ce n’est sûrement pas nécessaire de demander une facture.

En revanche, pour un objet qui a un peu de valeur, n’hésitez pas à réclamer un reçu, ou un certificat d’authenticité, enfin tout document écrit attestant du prix de l’objet, de ses caractéristiques, et les informations du vendeur.  En cas de litige, ce document pourrait vous être utile.

Si le vendeur ne peut ou ne veut vous faire une facture, proposez (si le prix est élevé) de le régler par chèque. Le talon du chèque (bien renseigné) pourra vous permettre de garder une trace de la transaction.

Attention : la vente dans une brocante répond aux mêmes règles que la vente chez un commerçant. Ainsi, vos achats doivent être aux normes et sans vices cachés.

Attention aux vices cachés

Afin de se prémunir d’un vice caché, il faut bien contrôler l’objet avant de l’acquérir. Par ailleurs, le vendeur engage toujours sa responsabilité quand il vous cède quelque chose, il doit donc vous préciser les défauts, afin d’être totalement transparent sur la marchandise (selon l’article 1641 du Code civil).

Vous disposez de deux ans, à partir du moment où vous découvrez un vice pour faire jouer la garantie et demander :

  • Le remboursement du produit après restitution
  • Le remboursement partiel du produit qui sera conservé

Dans une brocante ou une braderie, les objets sont d’occasion, ne vous attendez donc pas à acheter un bien sans aucun défaut. Et pour quelques euros, cela n’a pas grande conséquence. En revanche, si vous déboursez quelques dizaines d’euros, prenez les coordonnées du vendeur pour le contacter en cas de problème.

Vous pouvez également faire appel à un avocat spécialisé en droit de la consommation pour vous accompagner dans vos démarches, en cas de litige sur un bien.

Vendeur occasionnel, que devez-vous faire ?

Si la vente dans une brocante, braderie ou un vide-grenier n’est pas votre activité principale, vous êtes alors considéré comme un vendeur occasionnel. Vous ne pourrez donc pas monter de stand plus de deux fois par an. Généralement, quand vous montez votre stand, on vous demande une attestation sur l’honneur comme quoi vous avez bien respecté cette obligation.

Il y a peu de contrôle mais si vous vous faites prendre, vous risquez 6 mois d’emprisonnement et 45 000€ d’amende, pour faux et usage de faux.

Par ailleurs, vous ne pouvez vendre que des objets personnels, d’occasion.

A l’inverse, vous ne pouvez pas vendre de la nourriture, de l’alcool ou des armes à feux sauf lorsque ces dernières sont complètement neutralisées.

Besoin d'un avocat ?

Nous vous mettons en relation avec l’avocat qu’il vous faut, près de chez vous

Trouver mon avocat
Partager
publié par

Articles rècents

Les droits et devoirs du piéton

Dure la vie de piéton. Entre les trottinettes et les vélos qui circulent sur les trottoirs, les voitures qui ne…

Il y a 7 jours

Tout comprendre sur le droit de manifester en France

Manifestations interdites, loi anti-casseurs, violences policières… Manifester aujourd’hui peut paraître compliqué pour beaucoup. Pourtant, le droit de manifester apparaît dans…

Il y a 2 semaines

Premier appartement : démarches, droits et obligations

Ça y est, l’oiseau s’apprête à quitter le nid et il lui faut trouver un logement. Le premier appartement, synonyme…

Il y a 3 semaines

Parents, passez une rentrée scolaire sans accroc !

La rentrée scolaire est un moment stressant pour les élèves, peu importe leur niveau d’études, mais également pour leurs parents.…

Il y a 3 semaines

Parler politique au travail, une bonne idée ?

La politique, au même titre que l’argent ou la religion, est un sujet “glissant” voire presque tabou en France. Parler…

Il y a 4 semaines

L’obligation de formation de l’avocat

Diplôme de l’avocat en poche, la carrière commence mais la formation ne s’arrête pas là. La Justice étant en perpétuelle…

Il y a 4 semaines

25 000 justiciables choisissent Mon-avocat.fr chaque mois

Avec Mon-avocat.fr, trouvez le bon avocat près de chez vous !

+3 500 avocats vérifiés

Le plus large réseau d’avocats en France pour l’ensemble des domaines de droit

Le bon choix pour votre avocat

Comme vous, +25 000 justiciables par mois contactent leur avocat sur Mon-avocat.fr

Gratuit et sans engagement

Contactez gratuitement et sans inscription de nombreux avocats près de chez vous

Trouver mon avocat