Les bonnes pratiques à adopter sur la route des vacances

Ah l’été, le départ en vacances, la route… Pour que Bison futé ne voit pas trop rouge, nous vous proposons quelques conseils des choses à faire ou ne pas faire quand on est au volant !  Vous saurez ainsi comment conduire en Europe, ou ce qui est interdit mais trop souvent oublié.

1) Contrôler son véhicule

Afin d’éviter un accident, ou une panne, il y a quelques éléments à vérifier avant de prendre le volant :

  • Bonne pression des pneus. S’ils sont trop gonflés, ou sous gonflés, vos pneus risquent d’éclater ou de crever plus facilement. De plus, des pneus sous gonflés consomment plus de carburant.
  • Essuie-glace fonctionnels
  • Niveaux d’huile et de liquide de refroidissement. Si les niveaux ne sont pas respectés, vous pourriez vous retrouver en panne, ou endommager votre véhicule.
  • Lumières et clim qui fonctionnent. Si vos feux sont endommagés, vous risquez non seulement de ne pas bien voir mais aussi de ne pas être vu… Et l’accident peut alors arriver très vite. Par ailleurs, sachez que si vous êtes contrôlés par les forces de l’ordre et qu’un de vos feux ne fonctionne pas, vous aurez à payer une amende de 68€ (et cela peut monter jusqu’à 450€)

Par ailleurs, vous devez toujours avoir, dans votre voiture, un triangle, un gilet jaune et un éthylotest (facilement trouvable en pharmacie). Ne pas avoir d’éthylotest n’est pas sanctionné par la loi. En revanche, si vous n’avez pas de triangle ni de gilet, vous vous exposez à une amende forfaitaire de 135€ (cela peut aller jusqu’à 750€).

N’oubliez pas d’attacher votre ceinture de sécurité, et de vérifier que vos passagers l’ont aussi fait. Sinon vous écoperez d’une amende de 135€ et un retrait de 3 points sur votre permis.

2) Les interdits basiques

Boire ou conduire, il faut choisir

Concernant l’alcool, la limite est très stricte.  Jeunes conducteurs, pour vous, c’est tolérance zéro ! Vous ne pouvez pas avoir plus de 0,2 gramme d’alcool par litre dans le sang.  Concernant les conducteurs confirmés, la limite pour vous est au maximum de 0,5 gramme par litre. La tolérance à l’alcool est différente en fonction des personnes, de l’âge et du sexe. Par mesure de précaution, ne buvez qu’un verre et attendez deux heures avant de prendre le volant.

Si vous conduisez sous l’emprise de l’alcool, vous risquez une amende forfaitaire de 135€ et un retrait de 6 points du permis.

La drogue c’est mal

Il est interdit de conduire sous l’emprise de stupéfiants, donc aucune drogue dans votre organisme n’est permis ! Cela altère votre vision et vos réflexes et peut causer des accidents. L’addition est d’ailleurs plutôt salée : 4500€ d’amende, 2 ans d’emprisonnement, retrait de 6 points sur le permis, accompagné d’une possible immobilisation du véhicule, ou d’une mise à la fourrière immédiate.

Téléphone au volant…

Il est interdit d’appeler, d’envoyer des messages, ou regarder son téléphone au volant. Pourquoi ? Tout simplement parce que vous n’êtes plus concentré sur la route. Le kit main-libre n’est pas non plus autorisé. Sont seulement autorisés les appels passés via le bluetooth de votre voiture. Si vous vous faites prendre en train d’utiliser votre téléphone, il vous en coûtera 135€ et 3 points seront retirés de votre permis.

Attention aux excès de vitesse

Tâchez de ne pas dépasser les limites de vitesses. Vous n’avez plus la même maîtrise du véhicule et les distances de sécurité sont plus difficiles à conserver. En fonction de la route et de la vitesse dépassée, vous pouvez perdre de 1 à 6 points, et vous encourez des amendes forfaitaires soit de 68€ soit de 135€.

3) Prendre soin de soi… même à l’arrêt !

Qui dit long trajet dit besoin de repos. La norme exige que vous fassiez une pause d’au moins dix minutes toutes les deux heures. Profitez en pour vous réhydrater, manger un morceau, vous relaxer. Il est en effet recommandé d’éviter de faire toutes ces choses quand vous conduisez car vous n’êtes alors plus totalement concentré, et vous n’avez ainsi pas un parfait contrôle sur votre véhicule. Par ailleurs, manger quand la voiture avance vous expose à une amende de 75€.

Pareillement, évitez de vous maquiller dans la voiture car c’est puni de 75€.

Pour ce qui est de la cigarette, normalement, ce n’est pas autorisé au volant, mais cela reste à l’appréciation des forces de l’ordre. En effet, il faut que vous puissiez avoir le contrôle de votre voiture et il est parfois mieux d’avoir les deux mains sur le volant. Sachez qu’il est interdit de fumer dans la voiture quand des enfants, ou des mineurs de moins de 18 ans sont avec vous dans le véhicule. Vous vous exposez ici à une amende de 35€.

4) Quelle tenue pour conduire ?

Conduire en tongs, ou pieds nus n’est pas strictement interdit mais en cas d’accident, il pourra vous être reproché de n’avoir pas un tenue adaptée à la conduite. Par ailleurs, une conductrice a écopé d’une amende de 90€, donc c’est un peu à l’appréciation des forces de l’ordre.

En parlant de tenue, certains maires ont pris des arrêtés interdisant la conduite torse nu pour les hommes. Pour les femmes c’est interdit et même puni par la loi car considéré comme de l’exhibitionnisme.

À propos d’exhibitionnisme, sachez qu’il n’est pas à proprement parler, interdit d’avoir des relations sexuelles dans sa voiture, mais uniquement à l’arrêt. Si vous êtes pris, cela est également considéré comme de l’exhibitionnisme (puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000€ d’amende). Par contre, aucun acte sexuel n’est permis quand la voiture roule (ou il vous en coûtera 75€ d’amende)

Conduire en musique

Rien ne vous empêche d’écouter de la musique pendant votre trajet. Veillez à ne pas l’écouter trop fort, afin de ne pas vous déconcentrez. Mis à part ce détail mineur, rien ne vous empêche de chanter à tue-tête sur les Summer hits 2019, ou de revisiter les bons vieux classiques.

Attention cependant, qui dit chanter ne dit pas danser quand on est conducteur, donc gardez vos mains sur le volant, et vos yeux sur la route… Et laissez votre copilote changer la musique.

La musique ne doit juste pas recouvrir le bruit de la circulation. Si c’était le cas, vous auriez à vous acquitter d’une amende de 75€.

Si vous conduisez de nuit, et que vous écoutez la musique trop fort, vous risquez d’être verbalisé pour tapage nocturne.

5) Roadtrip en Europe

Vous souhaitez quitter la France et parcourir l’Europe à bord de votre bolide. Attention, il y a quelques petites choses à savoir en fonction des pays où vous vous rendez.

Le permis français est-il permis ?

En Europe, vous pouvez conduire avec un permis français sans problème. Attention toutefois si vous venez de passer le permis et que vous n’avez que le permis provisoire, vous ne pourrez pas conduire hors du territoire français.   Concernant la location de voiture, votre permis suffit. Si vous êtes jeune conducteur, sachez que les locations de voiture exigent parfois un âge minimum, un permis avec plus de 6 points dessus (donc obtenu depuis au moins un an). Ils peuvent aussi vous faire payer un supplément par jour de location quand vous êtes jeune conducteur.

L’assurance marche-t-elle à l’étranger ?

Avant de partir en roadtrip, vous devrez regarder sur votre carte verte que les pays que vous traverserez, ou le pays de destination sont garanti par votre assurance automobile. Il est important également de regarder dans votre contrat quelle est la couverture proposée.

Si vous êtes victime d’un accident, votre assurance et celle du responsable de l’accident prendront tout en charge. En revanche, si vous causez un accident et que vous n’avez souscrit qu’à une assurance de responsabilité civile (et non pas “tous risques”), les frais de santé et ceux liés à votre voiture seront à votre charge.

Dans tous les cas, il est recommandé, en cas d’accident, de prévenir directement votre assureur, de faire un constat. N’oubliez pas, si vous partez en Europe, d’avoir votre carte européenne d’assurance maladie.

Gauche ou droite ?

Si dans la majorité des pays européens la conduite se fait à droite, il existe des petites particularités : au Royaume-Uni, en Irlande, à Chypre et à Malte, la conduite se fait à gauche.

Pensez donc aussi à quelques subtilités, comme le rond-point : il s’emprunte dans le sens des aiguilles d’une montre. L’automobiliste déjà engagé à la priorité, donc regardez bien à droite.

De plus, au Royaume-Uni, il n’y a pas vraiment de priorité à droite, mais il faut être courtois, et se référer aux feux tricolores, marquages au sol et panneaux.

Stationner ou ne pas stationner, telle est la question

Il est des pays où le stationnement est contrôlé. Ainsi, au Portugal comme en Belgique, vous ne pourrez pas vous garer à moins de 20 mètres d’un feu tricolore. De la même façon, en Belgique et aux Pays-Bas, il est interdit de se garer près d’une intersection.

En France, chaque ville a son système de stationnement, avec ses tarifs, qui peuvent évoluer en période estivale. Pensez donc à bien vérifier avant de vous garer. Les résidents des villes bénéficient en outre de tarifs plus avantageux.

Quoi d’autre ?

Voici d’autres petits conseils à connaître avant de partir à l’aventure à travers l’Europe.

  • Au Portugal, il est interdit d’accrocher un vélo à l’arrière de sa voiture.
  • En Belgique, il est obligatoire, en plus du kit triangle-gilet jaune-éthylotest, d’avoir un extincteur.
  • En Espagne, en Italie et au Danemark, vous devez également posséder une boîte d’ampoules de rechange.
  • En Suisse, point de péages mais une vignette, obligatoire pour circuler sur les routes nationales et autoroutes. La vignette est annuelle, et vous pourrez l’acquérir (sur Internet, ou à la frontière) pour la modique somme de 40 francs suisses, soit environ 35€ (à l’heure où l’on écrit l’article, donc susceptible de changer avec le cours des devises). C’est le même principe pour circuler sur les routes autrichiennes : le prix de la vignette est établi en fonction du temps (dix jours, deux mois, un an) et elle peut s’acheter sur les aires d’autoroutes, aux points de contrôle à la frontière ou en Allemagne.

Vous voilà donc paré pour affronter la route en toute tranquillité. Sachez qu’en cas de problèmes, vous pouvez consulter un avocat spécialisé en droit routier.

Besoin d'un avocat ?

Nous vous mettons en relation avec l’avocat qu’il vous faut, près de chez vous

Trouver mon avocat
Partager
publié par
Léa Hourcade

Articles rècents

Faux certificat médical, quels sont les risques ?

Absence scolaire, professionnelle, participation à un évènement sportif… Un certificat médical sera probablement requis. Et il peut parfois être tentant…

Il y a 17 heures

Qu’est-ce qu’un crime contre l’humanité ?

Esclavage, génocides, torture… sont des crimes très graves, sanctionnés non seulement en droit français, mais également en droit international. Ils…

Il y a 2 jours

Pétards et feux d’artifices, que dit la loi ?

À l’approche de la fête nationale du 14 juillet, les communes préparent leur feux d’artifices. Très réglementé, ces feux ne…

Il y a 5 jours

Quelle est la procédure d’une enquête judiciaire ?

L’enquête judiciaire est une période cruciale dont le but est d’obtenir la manifestation de la vérité. Elle est nécessairement assortie…

Il y a 6 jours

Violences policières, vers qui se tourner ?

“Violences policières” pour les manifestants, “anomalies et dérapages policiers” pour le gouvernement, dans tous les cas, une faute semble avoir…

Il y a 1 semaine

Vacances de dernières minutes : bonne ou mauvaise idée ?

Une envie soudaine de partir le temps d'un week-end, un besoin d'évasion vous prends mais les finances sont dans le…

Il y a 2 semaines

4000 justiciables choisissent mon-avocat.fr chaque jour

Avec mon-avocat.fr, trouvez le bon avocat près de chez vous !

+3 000 avocats vérifiés

Le plus large réseau d’avocats en France pour l’ensemble des domaines de droit

120 000 visiteurs mensuels

Plus de 4 000 personnes consultent mon-avocat.fr chaque jour pour trouver un avocat

Gratuit et sans engagement

Contactez gratuitement et sans inscription de nombreux avocats près de chez vous

Trouver mon avocat