Comment bien réussir sa reprise d’entreprise ?

Racheter une entreprise déjà existante peut présenter de très belles opportunités notamment parce qu’elle peut perpétuer un savoir-faire ou une tradition familiale. C’est néanmoins une opération complexe trop souvent insuffisamment ou mal appréhendée.

Les experts s’accordent très souvent à dire qu’une transmission d’entreprise, c’est une affaire principalement de psychologie. Soit. En effet, le processus de transmission résume bien souvent le projet de toute une vie – que ce soit du côté du cédant ou du repreneur – et il faut faire preuve d’endurance morale car le processus prend en moyenne 18 mois. Trop souvent, la prise de conscience de la difficulté de la cession est souvent tardive, que ce soit du côté du cédant ou de celui du repreneur.

Nous pensons que réussir une reprise d’entreprise nécessite avant tout d’en comprendre les tenants et les aboutissants et de ne pas brûler certaines étapes essentielles, comme c’est le cas si vous créez une entreprise. Quelles sont donc les étapes qui garantissent la réussite d’une reprise d’entreprise ?

Appréhender au mieux cette nouvelle étape de votre vie

Les tendances à la reprise d’entreprise visent souvent les entreprises en difficultés que ce soit dans le secteur agricole, artisanal ou du BTP et le constat d’échec est alarmant ! En effet, le taux de survie à 5 ans des entreprises récemment cédées est supérieur aux autres entreprises soit 60% contre 50%.

Cet échec peut en partie s’expliquer par le fait que vous connaissez mal les rouages de l’entreprise, objet de votre acquisition. Or, vous devez intégrer que vous achetez une entreprise parce que vous avez fait la lumière sur sa spécificité, ses rouages, propres à chaque boîte noire et avez réussi à en faire votre force.

De même, on note que la majorité des cédants n’a souvent rien anticipé concernant l’après transmission, invoquant un manque de temps.

Enfin, il est bon de se demander si la cession se fait en fonction des critères que vous jugez bons. si tant est qu’on peut considérer qu’il y a de bons et de mauvais, non ? Ainsi, un rapport de la BPCE de 2017 met en évidence que les dirigeants de TPE et de PME de plus de 60 ans ont pour critère prioritaire à 54% la qualité du repreneur d’abord. Le second critère annoncé pour 41% vise la pérennité de l’activité. Il reste que le prix de plus élevé possible est un critère qui n’arrive qu’en troisième position.

Reprise d’entreprise : se poser les bonnes questions

Se faire conseiller par un professionnel vous permettra d’appréhender la complexité de l’opération de rachat d’entreprise. Trop souvent, les opérations échouent car les protagonistes ne réalisent pas qu’ils ne sont pas prêts à quitter le navire ou à l’intégrer. Il faut donc être prêt, savoir se jeter à l’eau et être conscient de ce qu’implique une reprise.

Des entretiens complets et réguliers tout au long du processus de transmission avec un avocat spécialisé en droit des sociétés vous permettront d’en cerner les tenants et les aboutissants. Un professionnel du droit vous permettra de vous poser les bonnes questions au bon moment. Ainsi, après analyse approfondie de votre cas, il pointera du doigt l’intérêt de savoir si vous avez les moyens de reprendre une entreprise. Il analysera aussi votre situation personnelle car elle peut avoir des répercussions sur votre aptitude à être repreneur.

De même, êtes-vous prêt à reprendre une entreprise dans un premier temps en duo avec le cédant pendant un temps (la passation se déroule souvent ainsi) ? Qui paie les droits d’enregistrement de la société ? Souhaitez-vous opérer un démembrement de la société en vente et ne racheter que son fonds de commerce ?

La réponse à ces questions rassemble vos différentes cartes et peut vous permettre de trouver la voie à suivre et les diverses actions à mener. L’objectif de votre avocat est de vous faire atteindre le résultat le plus satisfaisant possible sans précipitation hasardeuse. En coopérant avec d’autres confrères, il vous permettra de mettre au point votre financement et vous présentera les différentes aides allouées à la reprise d’entreprise pour mener à bien votre projet.

Se faire entourer de spécialistes de la reprise d’entreprise

La reprise d’entreprise fait appel à de nombreuses spécialités tout au long de votre parcours. De ce fait, vous devez surtout vous faire aider de spécialistes dans différentes matières du droit pour effectuer les différentes démarches auprès de la Chambre de commerce ou du Tribunal de commerce.

Parce que la société à racheter peut-être déclarée en liquidation, il est important de connaître les différentes démarches à effectuer en pareille situation. De même, un spécialiste en droit fiscal vous incitera à reprendre une affaire familiale puisqu’un avantage fiscal peut alors être accordé en parallèle de subventions dédiées à la reprise d’entreprise. On vise par-là le Pacte Dutreil qui permet la transmission à titre gratuit de titres de sociétés ou d’entreprises individuelles ayant une activité industrielle, commerciale, artisanale, agricole ou libérale.

Dans pareil cas, la transmission de l’entreprise à titre gratuit doit obligatoirement résulter d’une donation ou d’un décès. En visant donc les transmissions intrafamiliales, cet avantage fiscal permet une exonération des droits de succession ou de donation à hauteur de 75% de la valeur des titres ou de l’entreprise. Il nécessite de remplir des conditions de mise en œuvre qui, évoluant annuellement, nécessitent un accompagnement.

En conclusion, le processus de reprise d’entreprise étant souvent long, il convient de se faire entourer au mieux.

Etre entrepreneur, c’est une aventure formidable mais non sans embûches. Le véritable spécialiste est celui qui aura compris que la réussite de votre reprise d’entreprise est le projet de toute votre vie et a des implications globales notamment sur votre vie privée. En amont, il faut faire preuve d’un véritable esprit d’équipe avec celui-ci.

Besoin d'un avocat ?

Nous vous mettons en relation avec l’avocat qu’il vous faut, près de chez vous

Trouver mon avocat
Partager
publié par
Marine Saudreau

Articles rècents

Conflit entre associés : comment le régler avec un avocat ?

La mésentente entre associés peut concerner des enjeux conséquents tels une revente de ladite société, la stratégie à tenir ou…

Il y a 2 jours

Tout savoir sur le pacte d’associés pour votre entreprise

Protéger vos intérêts et organiser le fonctionnement de votre société : l’intérêt de souscrire un pacte d’associés n’est pas vain…

Il y a 4 jours

Comment se protéger de la contrefaçon ?

Pourquoi se protéger de la contrefaçon ? Parce qu’elle s’étend à tout type d’entreprise et que ces conséquences peuvent être…

Il y a 6 jours

Que recoupent les droits voisins du droit d’auteur ?

Quels sont les droits voisins du droit d’auteur qui régissent l’interprétation d’une œuvre de l’esprit par un artiste-interprète ? Le…

Il y a 2 semaines

Qu’est-ce que la propriété industrielle ?

La protection juridique offerte par la propriété industrielle consiste à conférer à un créateur le monopole d’exploitation de son œuvre…

Il y a 2 semaines

Tout savoir sur la responsabilité pénale du chef d’entreprise

Une gestion prudente, des délégations de pouvoirs ou la souscription d’une assurance professionnelle permettent d’assurer certains risques, certes. Il n’en…

Il y a 3 semaines

4000 justiciables choisissent mon-avocat.fr chaque jour

Avec mon-avocat.fr, trouvez le bon avocat près de chez vous !

+3 000 avocats vérifiés

Le plus large réseau d’avocats en France pour l’ensemble des domaines de droit

120 000 visiteurs mensuels

Plus de 4 000 personnes consultent mon-avocat.fr chaque jour pour trouver un avocat

Gratuit et sans engagement

Contactez gratuitement et sans inscription de nombreux avocats près de chez vous

Trouver mon avocat