Zoom sur le travailleur handicapé

14/11/2016 - Par mon-avocat.fr
421-zoom-sur-le-travailleur-handicape

Etre reconnu en tant que travailleur handicapé permet de bénéficier d'aides facilitant l'insertion professionnelle et le maintient dans l'emploi. mon-avocat.fr vous explique tout ce que vous devez savoir au sujet du statut du travailleur handicapé.

Qui est concerné ? 

L'article L114 de la loi 2005-102 définit ainsi le handicap : 

« Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant. »

Toutefois, il ne suffit pas de répondre à cette description pour avoir le statut de travailleur handicapé, des démarches doivent être entreprises. 

A savoir : le statut de travailleur handicapé n'est pas obligatoire pour pouvoir travailler, mais cela vous permet de bénéficier d'aides, ce qui n'est pas négligeable. 

Comment être reconnu travailleur handicapé ?

Pour obtenir le statut de travailleur handicapé, vous devez vous rapprocher de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de votre lieu de résidence. Vous devrez remplir un formulaire et fournir des pièces justificatives, notamment un certificat médical, pour que votre dossier puisse être examiné. 

C'est la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées du département qui analysera votre demande. 

Si votre demande est acceptée, vous bénéficier du statut de travailleur handicapé pour une période allant de 1 à 5 ans et serez orienter vers des organismes pour l'insertion professionnelle. 

Quels avantages pour les travailleurs handicapés ?

Le statut de travailleur handicapé permet de bénéficier de divers avantage : 

- L'obligation d'emploi : Toute entreprise est légalement tenue d'employer des travailleurs handicapés à hauteur de 6% de son effectif total. 

- Une orientation vers le marché du travail par la CDAPH

- Des aides à la formation et à la recherche d'emploi

- Un accès au réseau de placement spécialisé Cap Emploi

- Un accès aménagé aux concours de la fonction publique 

- Des aides de l'Agefiph 

- Un aménagement des horaires de travail

- Un préavis doublé en cas de licenciement 

- Une retraite anticipée (sous conditions)

A savoir : L’allocation aux adultes handicapés, la prestation de compensation du handicap et la carte d’invalidité sont des aides qui ne nécessitent pas d'avoir le statut de travailleur handicapé.

Retrouvez l'ensemble de nos avocats en droit du handicap et en droit du travail