Circulation alternée : quels sont vos droits et devoirs ?

05/12/2016 - Par mon-avocat.fr
449-circulation-alternee-quels-sont-vos-droits-et-devoirs

Face aux pics de pollution de plus en plus fréquents à Paris, l’'Etat a mit en place des mesures restrictives afin de retrouver une qualité d'’air convenable. La circulation alternée peut compliquer le quotidien des automobilistes, mais cela a un impact réel et significatif selon l’'Etat. 

Le principe est simple : réduire le trafic automobile en n'autorisant que les plaques paires ou impaires à circuler afin de réduire la pollution.  

Qui a le droit de rouler ?

Les véhicules légers tels que les voitures, scooters et motos possédant des immatriculations impaires circulent les jours impairs, et les immatriculations paires circulent les jours pairs. 

A savoir : La circulation alternée ne s'applique pas aux voitures utilisées pour le covoiturage, aux véhicules "propres" (électriques, hybrides...), prioritaires (police, ambulances...), à ceux qui livrent de l'alimentation, aux taxis, aux autocars, aux petits utilitaires, aux engins de chantier et de voirie, aux véhicules immatriculés à l'étranger, et à certains professionnels (journalistes, VRP...).

Que risque-t-on en ne respectant pas la circulation alternée ?

La sanction prévue pour les automobilistes qui ne respecteraient pas la circulation alternée est une amende de 22 euros. Cela peut paraitre dérisoire, mais les forces de l'ordre seront également en mesure d'immobiliser votre véhicule ou de le faire déplacer à la fourrière. 

A savoir : lorsque la circulation alternée est mise en place, les transports en commun sont généralement gratuits. 

Retrouvez nos avocats en droit routier qui seront en mesure de vous conseiller pour tous problèmes relatifs à la circulation alternée.