Peut-on bénéficier du chômage en cas de rupture de la période d'essai ?

13/02/2017 - Par mon-avocat.fr
522-peut-on-beneficier-de-droit-au-chomage-au-cas-de-rupture-de-la-periode-dessai

L'attribution des allocations chômages n'est pas automatique et il ne suffit pas de perdre votre emploi pour en bénéficier. Alors, dans le cas ou vous quitter votre travail au cour de la période d'essai, que se passe-t-il ? 

La période d'essai 

Avant toute embauche, l’'employeur prédéfinit la durée de la période d'’essai qui peut être renouvelée à l'appréciation de l'employeur et dans le respect des règles qui l'encadrent. Cette dernière diffère du type de contrat selon lequel les deux collaborateurs se sont mis d’'accord en amont. La période d'’essai est la première étape du contrat de travail et permet à l’'employeur de vérifier les compétences et les aptitudes du nouveau salarié. 

Le droit aux allocations chômage

Le droit aux allocations chômage après une rupture de période d'essai dépend des circonstances du départ du salarié : départ volontaire ou contraint. 

Dans le cas où la rupture provient de l'employeur, le salarié peut prétendre aux allocations chômage même s'il a démissionné de son emploi précédent. Néanmoins, le salarié doit remplir les conditions générales (avoir suffisamment cotisé), au même titre que toute autre personne, pour avoir droit aux allocations chômage.  

Au contraire, si la période d’'essai est rompue de plein gré par le salarié (ce qui équivaut à démissionner), celui-ci est en situation de « chômage volontaire » et ne peut a priori pas prétendre aux allocations chômage. 

Cependant, il existe des cas particuliers de démission légitime qui pourront vous permettre de prétendre à ces allocations : 

- Vous déménagez pour suivre votre conjoint qui est muté ou part exercer une profession dans un autre lieu (ou vos parents si vous êtes mineurs), après un mariage ou un PACS, parce que vous êtes victime de violence conjugale ou parce que vous souhaitez placer votre enfant handicapé dans une structure spécialisée. 

- Vous quittez votre emploi suite au non-paiement des salaires ou suite à des actes délictueux.

- Vous démissionnez afin de réaliser votre service civique ou une mission humanitaire. 

- Vous quittez votre travail pour créer une entreprise en respectant les formalités légales de publicité. 

- Vous êtes journaliste et n'êtes plus en accord avec la ligne éditoriale de votre direction. 

N'hésitez pas à vous rapprocher de nos avocats en droit du travail qui vous conseilleront au mieux avant de prendre une décision, ou en cas de rupture abusive.