Comment savoir si j'ai besoin d'un avocat ?

24/09/2018 - Par mon-avocat.fr

Faire appel à un avocat, c’est quelque chose auquel on pense dans une myriade de situations sans pour autant toujours savoir si c’est justifié, ou même si ça vaut le coût. Dans quelles circonstances est-il intéressant ou utile de faire appel à un avocat ? Est-ce parfois obligatoire ?

Pourquoi faire appel à un avocat ?

Les raisons de faire appel à un avocat sont multiples, de la même manière que les rôles d’un avocat sont nombreux. En effet, l’avocat peut intervenir dans un grand nombre de situations conflictuelles, où il va vous conseiller sur vos droits, rédiger vos actes juridiques mais également vous représenter.

Quand faire appel à un avocat ? Pour que son intervention soit la plus efficace possible, il est conseillé de saisir un avocat dès l’apparition de la situation conflictuelle.

L’avocat vous conseille

En tant que professionnel du droit, l’avocat est là pour vous informer et vous conseiller sur toute question relative au droit dans le domaine juridique lié à votre litige. Si une procédure est entreprise, il doit également vous informer sur les chances de réussite de votre affaire.

Mais le rôle de l’avocat est également préventif, puisqu’il est là pour vous orienter et vous éclairer avant même qu’une situation litigieuse se présente.

L’avocat rédige vos actes et vos contrats

Le rôle de l’avocat n’est pas seulement le conseil mais également la rédaction — on parle alors d’avocat rédacteur d’actes juridiques. Votre avocat peut ainsi vous aider à la rédaction de différents actes juridiques comme une transaction, un bail commercial ou des statuts de sociétés, ou même s’en charger en intégralité à votre place.

L’avocat vous représente et vous défend

Particularité du métier d’avocat par rapport aux autres professionnels du droit, l’avocat est le seul à pouvoir vous représenter en justice pour défendre vos intérêts et plaider pour vous devant le tribunal. Votre avocat va ainsi agir pour votre compte et vous conseiller du début jusqu’à la fin du procès sur la stratégie à mettre en place par rapport à votre situation. Un avocat est habilité à intervenir en cour de cassation, dans un tribunal de grande instance ou encore dans un tribunal administratif.

Se passer d’avocat pour les petits litiges, c’est possible ?

Ainsi, en théorie, l’avocat paraît indispensable. Mais est-il réellement nécessaire de faire appel à un avocat pour le moindre contentieux avec un tiers ? En effet, si l’avocat est un véritable couteau-suisse juridique à votre service, il représente un coût qu’il est difficile d’ignorer.

Il sera alors avantageux de prendre un avocat pour des affaires qui nécessitent une bonne connaissance du droit, tandis que pour les plus petits litiges il sera intéressant d’essayer de les résoudre soi-même à l’amiable si possible, voire de faire appel à des associations de consommateurs qui pourront vous aiguiller sur votre dossier.

De manière générale, il est possible de se passer d’un avocat devant les juridictions suivantes :

  • — La juridiction de proximité ;
  • — Le tribunal d'instance ;
  • — Le tribunal de police ;
  • — Le tribunal de commerce ;
  • — Le tribunal correctionnel ;
  • — Le conseil des prud'hommes.

Ce n’est cependant pas toujours une bonne idée puisque dans le cadre de certaines affaires, le conseil d’un avocat peut s’avérer indispensable, même devant ces juridictions.

Prendre un avocat n’est pas gratuit

Le principal inconvénient de faire appel à un avocat est donc le prix, c’est pourquoi il vaut donc mieux y réfléchir à deux fois avant d’en solliciter un. Il est important de garder en tête que les honoraires d’avocat dont vous aurez à vous acquitter vont concerner tout le temps que votre conseil aura passé sur votre dossier.

Ainsi, même une simple demande de renseignements juridiques par téléphone pourra être facturée par l’avocat. Les seules informations que celui-ci doit vous donner gratuitement sont les informations relatives à la fixation de ses honoraires d’avocat (taux horaire, aide juridictionnelle…).

Et contrairement au mythe, la première consultation chez un avocat n’est pas gratuite. Il est possible que celui-ci vous l’offre gracieusement suite à l’ouverture d’un dossier chez lui, mais c’est une pratique commerciale qui est loin de concerner tous les avocats.

Prendre un avocat peut-il être obligatoire ?

Dans certains situations, solliciter les services d’un avocat n’est cependant pas une option, mais une obligation. Ainsi, vous devez nécessairement prendre un avocat devant les juridictions suivantes :

  • — Les juridictions civiles : le Tribunal de Grande Instance (TGI) — sauf pour certaines procédures —, la cour d’appel et la cour de cassation ;
  • — Les juridictions pénales : la cour d’assises et la cour de cassation ;
  • — Les juridictions administratives : le tribunal administratif, la cour administrative d’appel et le conseil d’état.

Dans chacun de ces cas, il existe des exceptions et des règles spécifiques à chaque juridiction. Il est important de bien se renseigner en amont de toute procédure.